11/11/2008

Quartier Helmet

Il y a quelques nuits, j'ai vu des voyous et je n’en ai pas dormi. Il y avait trois hommes dans la rue. L'un d'entre eux était armé et a dit à un garçon d'entrer dans le coffre de sa voiture. Le garçon lui devait de l'argent et il allait le tuer. Le troisième, 62 ans, a voulu protéger le garçon en disant :

« Si tu le tues, c'est comme si tu me tuais moi. »

L'homme armé a répondu :

 «Alors ton sang est pourri ! »

Mais finalement, l'homme armé est parti parce qu'il a eu peur du vieux monsieur. Cela s'est passé dans ma rue. Je trouve que c'est trop violent de vouloir tuer quelqu'un pour de l'argent.

Ce n'était pas de la télé, c'était pour du vrai, mais le film repasse dans ma tête.  

17:55 Écrit par Les evoy dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : violence journalisme |  Facebook |