01/05/2009

Analyse des résutats quantitatifs

Après avoir recueilli toutes les réponses du sondage, certaines nous ont beaucoup frappés.

 

·                                          La première chose qui nous a marqués est que 95% des élèves de milieu favorisé se sentent en sécurité à l’école contre seulement 62% des élèves de milieu défavorisé.

L’école en milieu défavorisé serait-elle moins sécurisante qu’une école « du haut » ?

·                                          92 % des enfants déclarent qu’il y a de la violence dans les écoles, c’est énorme ! Les violences les plus présentes sont : les bagarres, les insultes et les moqueries .

·                                          Les deux plus grandes peurs des enfants, milieux confondus, sont : la peur de se faire tuer et la peur de se faire enlever . Ces peurs feraient-elles suite aux affaires Fourniret, Dutroux, Joe Van Holsbeeck ?

·                                          Autre fait interpellant : un tiers des enfants de milieu favorisé font partie d’une bande contre un sur cinq seulement en milieu défavorisé…                            Mais une bande pour nous c’est quoi ?                                                             Positive ou négative, une bande c’est avant tout un groupe de jeunes dans lequel on se sent en sécurité. C’est un moyen de se protéger. On peut d’ailleurs remarquer que l’exclusion est mal perçue par les enfants et considérée comme de la violence par 50% d’entre eux.

·                                          Nous avons remarqué que beaucoup d’enfants sont malheureux  (20%), mis à part le fait que la moitié de ces enfants soient victimes de moqueries, nous n’avons pas trouvé de cause à ce fait.

·                                          Quant au comportement violent : les garçons se battent plus facilement que les filles. Les garçons ont davantage l’envie de se battre quand ils assistent à un conflit qu’une fille.

·                                          Les filles, elles, se sentent beaucoup moins en sécurité dans les rues et dans les transports en commun que les garçons !

·                                          Nous terminerons par les attitudes à l’égard de la violence. Tous les enfants sont d’accord pour qu’un policier soit présent dans les transport en commun, mieux encore que des caméras et des agents de sécurité soient présents dans les écoles ! Que devons-nous tirer comme conclusion ?

11:57 Écrit par Les evoy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.