10/04/2009

Les envoyés spéciaux au Palais de Justice

Les envoyés spéciaux et leur classe ont été visiter le le Palais de Justice en compagnie de Marc Metdepenningen et de Michel Claise. Marc Metdepenningen est né en 1958 à Ixelles. Il a toujours rêvé d'être journaliste judiciaire et aujourd'hui, cela fait vingt ans qu'il exerce ce grand métier. Michel Claise est juge d'instruction et écrivain. Il a écrit un livre qui s'appelle 'La salle des pas perdus'.

Les élèves entrent dans la salle des pas perdus... Pourquoi ce nom? Car c'est une salle très grande et qu'il est difficile de s'y retrouver. Emerveillement total. Les élèves sont bouche bée dans cette salle énorme et épatante surmontée d'une énorme coupole. Il y a de grandes colonnes comme celles que nous trouvons dans les temples grecs et romains. Dans cette salle immense, tout le monde est calme. Les avocats portent une robe noire pour marquer le respect, la différence, l'uniforme, le rituel.  

Le Palais de Justice est immense pour faire peur. Et il le fait vraiment. Le choix de  son emplacement est admirable. Placé sur une hauteur, le Palais domine le panorama de la ville. Le but n'était pas de réaliser une construction pratique mais de donner de la justice une image plus écrasante que transparente. Il a été construit sur la colline du Galgenberg, ce qui veut dire montagne de la potence. Là, on torturait les gens.

Le Palais de Justice est plus grand que la Basilique Saint-Pierre à Rome. L'architecte qui l'a dessiné s'appelle Joseph Poelaert. Que les gens du quartier ont appelé 'Skieven Architect'. Traduction: architecte de travers. Les travaux ont duré 16 ans. Il a été inauguré sous le règne de Léopold II, le 15 octobre 1883.

L'ancienne entrée principale du Palais sur le côté droit. Michel Claise explique: "Quand l'entrée principale était ici, une fois un haut des escaliers, j'étais déjà crevé." Nous les avons baptisé, les 'escaliers mortels'. C'était très grand. Trop même.

Michel Claise est juge d'instruction et peut parfois être ajouté à une anquête par le Procureur du Roi (c'est la personne qui dirige l'enquête dans 70% des cas, il s'agit d'une femme). Les juges d'instruction sont aussi policiers. Saviez-vous qu'un juge d'instruction peut entrer chez vous sans autorisation? Le juge d'instruction peut décider si ou ou non l'accusé doit aller en prison, avant le procès. Cela se fait dans la chambre du conseil. Michel Claise est arrivé en retard parce qu'il devait décider sur le sort de deux détenus.

Il nous a raconté l'affaire d'un homme que tout le monde croyait être un meurter mais il s'agissait d'un suicide finalement.

Nous avons visité une salle d'audience du tribunal correctionnel, nous avons pu voir ce qu'il s'y passait même si nous n'étions pas majeurs parce que cela peut devenir choquant à ce que l'on dit. Le procureur a montré des photos de la victime et de ses blessures au visage.

Nous avons prix notre collation dans la cour de cassation!

Enfin nous sommes allés au Barreau. Avocat c'est un métier difficile. Il ne doit pas cacher des preuvesd, ne pas mentir ou prendre de l'argent de ses clients.Les avocats défendent des gens qui ont besoin d'aide. Il a le droit de refuser une affaire. La justice comme l'école et les soins de santé est accessible à tous. Tout le monde a le droit de se faire entendre.

Pourquoi les élèves ont-il été visiter le Palais de Justice? Parce qu'ils ont un projet et qu'ils ont une chance énorme! Heureusement des enfants peuvent aimer et s'intéresser aux ouvertures et au monde extérieur.

Rien n'est perdu!

 

15:39 Écrit par Les evoy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.